Projects/

Pachamama



October 2018

Destiny and an old friend led me to the roads of South America. Not a word of Spanish, no return ticket in my bag, but my Canon AE-1 and a pouch with 10 black and white roll films in it. No more, no less.
The first months were difficult. It is hard for a chatty person not to be able to speak with words. I thus observed, I learnt. With gestures, gazes, emotions… I became familiar with the continent.
There, I discovered Pachamama. I knew her already, we all know her unconsciously since she birthed us. Nature is its own temple, the one we all live in. I wandered and met people with genuine heart and a smile worth a thousand words.

Pachamama is more than a travel diary, it is a once-in-a-lifetime experience.



Octobre 2018

C’est le destin et une amie de longue date qui m’ont menée vers les routes d’Amérique du Sud. Pas un mot d’espagnol, pas de billet retour, mais dans mon sac, mon Canon AE-1 et un balluchon de 10 pellicules noir & blanc. Pas une de plus.
Les premiers mois étaient difficiles. Il est dur pour une grande bavarde de ne pas pouvoir s’exprimer par les mots. J’ai donc observé, j’ai appris. C’est par les gestes, les regards, les émotions que je me suis d’abord imprégnée de ce continent.
Là-bas, j’y ai découvert la Pachamama. Je la connaissais déjà bien sûr, on la connaît tous sans le savoir, puisque c’est elle qui nous a mis au monde. La Nature est son propre temple, celui qu’elle nous offre chaque jour. Je l’ai arpenté, j’y ai rencontré des personnes au cœur véritable et au sourire qui se passe de mots.

Pachamama est plus qu’un carnet de voyage, c’est une expérience de vie.



Projects/

Pachamama



October 2018

Destiny and an old friend led me to the roads of South America. Not a word of Spanish, no return ticket in my bag, but my Canon AE-1 and a pouch with 10 black and white roll films in it. No more, no less.
The first months were difficult. It is hard for a chatty person not to be able to speak with words. I thus observed, I learnt. With gestures, gazes, emotions… I became familiar with the continent.
There, I discovered Pachamama. I knew her already, we all know her unconsciously since she birthed us. Nature is its own temple, the one we all live in. I wandered and met people with genuine heart and a smile worth a thousand words.

Pachamama is more than a travel diary, it is a once-in-a-lifetime experience.



Octobre 2018

C’est le destin et une amie de longue date qui m’ont menée vers les routes d’Amérique du Sud. Pas un mot d’espagnol, pas de billet retour, mais dans mon sac, mon Canon AE-1 et un balluchon de 10 pellicules noir & blanc. Pas une de plus.
Les premiers mois étaient difficiles. Il est dur pour une grande bavarde de ne pas pouvoir s’exprimer par les mots. J’ai donc observé, j’ai appris. C’est par les gestes, les regards, les émotions que je me suis d’abord imprégnée de ce continent.
Là-bas, j’y ai découvert la Pachamama. Je la connaissais déjà bien sûr, on la connaît tous sans le savoir, puisque c’est elle qui nous a mis au monde. La Nature est son propre temple, celui qu’elle nous offre chaque jour. Je l’ai arpenté, j’y ai rencontré des personnes au cœur véritable et au sourire qui se passe de mots.

Pachamama est plus qu’un carnet de voyage, c’est une expérience de vie.